top of page
  • productioncmcstudi

NFT et industrie musicale : quel avenir ?

C’est quoi ?


NFT signifie « Non Fungible Token » en anglais.

Apparu en 2015, l’acronyme NFT signifie littéralement « Jetons Non Fongibles ». Il s’agit d’une forme de cryptomonnaie qui permet l’achat ou la vente de n’importe quel bien numérique, par exemple une œuvre d’art, une image, une vidéo, un tweet etc.

« Non Fungible » (non-fongible en français) signifie que chaque unité a un caractère unique, et ne peut être reproduite. Contrairement aux bitcoins qui sont fongibles, ces unités monétaires sont égales et identiques. Elles peuvent être assimilées à de l’argent réel.

Pour en revenir aux NFT, cette propriété dite « non fongible » peut être utilisée pour de nombreuses particularités. Mais ce qui rend sa popularité si grande aujourd’hui c’est l’engouement derrière ces jetons pour l’achat d’art numérique et objets de collection.

Les utilisateurs réalisent qu’un objet numérique unique peut avoir une valeur monétaire importante, tout comme une œuvre d’art, en raison de son caractère unique. Voilà pourquoi il existe un espace qui s’est récemment développé dans le domaine de l’art numérique, des jeux vidéo et des sports.

Comme nous l’avons déjà mentionné, un jeton non fongible (Non Fungible Token ) est un certificat de propriété d’un art numérique. Sa valeur provient du caractère « collectionnable » de cet objet, ainsi que de sa potentielle valeur de revente future.

En février 2021, l’artiste numérique Beeple a vendu le NFT de son œuvre « Everydays – The First 5000 Days » pour près de 70 millions de dollars par l’intermédiaire de la maison d’enchères Christie’s.

Jack Dorsey, fondateur de Twitter, a vendu le NFT de son premier Tweet pour 2,9 millions de dollars.

Le GIF « Nyan Cat » s’est vendu pour 300 Ether (une cryptomonnaie), soit une valeur d’environ 561 000 dollars au moment de la vente.


A lire aussi : https://www.cmc-studio.fr/post/orelsan


nft musique cryptomonnaie artiste

Fonctionnement ?


Bien que les transactions des NFT se fassent la plupart du temps en crypto monnaie (bitcoin, Ethereum, etc.), ils ne sont pas eux-mêmes des crypto monnaies. À l’instar des dollars et des autres devises, les crypto monnaies sont fongibles. Si vous échangez un bitcoin contre un autre bitcoin, tous deux auront la même valeur. Et vous aurez toujours un bitcoin de même valeur dans votre portefeuille. Puisque les NFT sont uniques, ils n’ont pas de valeur équivalente et sont soumis à la volatilité du marché.


NFT dans l’industrie musicale ?


Si les NFT connaissent un tel succès, c'est notamment en raison des limites actuelles de l'industrie musicale, mises en lumière par la pandémie de Covid-19. Avec l'arrêt des concerts, nombreux sont les acteurs de la musique à avoir perdu leur principale source de revenus.


Depuis février 2021 on assiste à une explosion des ventes NFT dans la musique. Les ventes sont estimées à plus de 60 millions de dollars entre juin 2020 et avril 2021. Les ventes sontmajoritairement représentées parla musique électronique (80% des ventes), suivi par le hip-hop (8,6%) et le rock (6,7%).


Depuis quelques mois, de plus en plus d’artistes surfent sur la tendance des NFT (Vente d’album, clip, objet de collection).

3LAU, DJ et producteur de house et d’électro, il est le premier artiste à créer un album sous forme de NFT. En février 2021, il vend son album aux enchères en 33 NFT uniques dans lequel se trouvent des exclusivités telles que : la création d’un titre personnalisé pour l’acheteur, un vinyle en édition limitée ou encore un accès à des titres inédits. Cette vente lui a rapporté 11,7 millions de dollars, ce qui fait de 3LAU l’artiste qui s’est le plus enrichi grâce aux NFT.


Mike Shinoda, le cofondateur du groupe Linkin Park, a lui gagné 30 000 dollars en mettant aux enchères un teaser de 37 secondes d’une chanson inédite accompagnée d’une petite animation. Il a triplé ses revenus avec seulement un aperçu de la chanson originale.


Kings of Leon, en mars 2021, décide d’utiliser la blockchain en plus des plateformes de streaming pour la distribution de son album. La version NFT offre des bonus avec un vinyle en édition limitée et une pochette animée. Un deuxième type de NFT baptisé « billet d’or » offre quant à lui des avantages VIP : place de concert au premier rang à vie, accès backstage et chauffeur privé.


Tory Lanez est le premier rappeur à vendre son album uniquement sous forme de NFT. En août 2021, il décide de vendre 1 million d’exemplaires à 1 dollar. Le million d’albums a été vendu en 57 secondes, un record pour l’artiste.


Jacques est l’un des premiers artistes musicaux en France à exploiter les opportunités du NFT. En juin dernier, il décide de vendre son single seconde par seconde (soit 192 NFT) pour permettre à ses fans d’être propriétaire des droits d’auteur et des droits d’utilisation de son titre. Le musicien Jacques permet donc aux 192 acheteurs de se partager les revenus générés grâce à la vente et la diffusion du single (streaming, jeu-vidéo, publicité etc.).


Comment créer un NFT musical ?

 

Les NFT appartiennent à la crypto-monnaie et au blockchain. Pour concevoir un NFT il vous faut créer un portefeuille de cryptomonnaie, indispensable pour recevoir vos paiements. Pour obtenir un portefeuille, un « wallet », vous pouvez directement vous rendre sur le site MetaMask et créer un compte. Pour uploader la musique et la mettre en vente il existe différents sites comme OpenSea ou Rarible. Rendez vous sur le site, cliquez sur le portefeuille en haut sur la droite, et vous allez pouvoir vous connecter à votre wallet MetaMask. Cliquer sur le bouton « Create » , ensuite « créer une collection », c’est dans ce dossier que sera uploader le/les NFT(s).Vous pourrez uploader vos fichiers MP3. C’est la plateforme qui s'occupe de miner vos fichiers, c'est-à-dire de les placer dans la blockchain, afin de les rendre unique. Pour uploader un fichier il vous coûtera les frais de gestion d’environ 100€.


Quels avantages les NFT offrent à l’industrie musicale ?


Premièrement ils sont une nouvelle source de revenus pour les artistes. En moyenne un artiste ne récupère que 12% des redevances liées aux ventes et au streaming de sa musique, les plateformes de streaming sont largement critiquées à cause des sommes dérisoires qu’elles reversent à leurs artistes.

Les NFT sont donc un moyen permettre une rémunération plus juste aux artistes.

L’industrie musicale est souvent mal comprise par les artistes, que ce soit aux niveaux des paiements des comptabilités, des paiements de droits.

Les NFT fluidifient cet écosystème en le rendant plus rapide et transparent. Avec la blockchain, les paiements seraient automatisés en temps réel pour tous les musiciens ayant contribués à une musique. Les NFT permettent aux artistes de retrouver plus d’indépendance contrôlant tous les aspects de leur musique : tarifs vente et streaming, taux de redevance, droits d’auteur.

Les NFT agissent comme un mode de financement participatif pour les fans, permettant aux fans de miser sur un projet ou de soutenir leurs musiciens préférés. Si un fan investit dans un projet et que ce dernier obtient du succès, ou bien, que la popularité de l’artiste augmente, le NFT prendra de la valeur. Il pourra alors le revendre pour en tirer des bénéfices.

Il y a une possibilité infinie d’expériences innovantes : la création de fans clubs fermés, une session questions-réponses en ligne, une rencontre en studio, la distribution en avant-première d’une

musique ou même la distribution gratuite de NFT pour les auditeurs fidèles.


Quels limites et obstacles ?


Les NFT apparaissent comme une solution miracle dans une industrie qui souffre depuis la crise du disque. Mais il reste quand même quelques freins à l'adoption des NFT, à commencer par la barrière technologique. Tout le monde n'est pas expert en cryptomonnaies, les NFT touchent pour l’instant une clientèle très aisée financièrement.

À ce jour, les NFT profitent seulement aux artistes déjà célèbres avec une grande notoriété. Les jeunes artistes débutants avec peu de visibilité, peuvent plus difficilement tirer profit des NFT. Ils doivent alors continuer à faire appel aux labels qui sont les seuls à leur apporter cette visibilité.

Coté écologie ce n’est pas tout rose, la mise en place de ces nouveaux systèmes numériques est un véritable désastre environnemental. L’empreinte écologique de la création d’un seul NFT dans une blockchain, équivaut à un mois entier de consommation électrique pour un résident de l’Union européenne.


Vous aussi vous souhaitez promouvoir votre projet et développer une communication qui vous ressemble ? Rejoignez notre MasterClass !


Kommentare


BOOSTEZ VOTRE PROJET MUSICAL.png
bottom of page