• Christel Engström

Quelles sont les Awards de l'industrie musicale en France ? (2/2)


Une récompenses musicale est une distinction, une récompense ou un prix, décerné pour la compétence ou la distinction en musique

Il existe différentes récompenses dans différents pays, et différentes récompenses peuvent inclure ou exclure certaines musiques. Par exemple, certaines récompenses musicales sont réservés à la musique classique et n'incluent pas de musique populaire. Certaines récompenses de musique sont académiques, certaines sont commerciales et créés par l'industrie de la musique.


Les exemples français incluent les Victoires de la musique et les NRJ Music Awards.

A lire aussi : Qu'est-ce que me plagiat d'une chanson ?  


Quelles sont les Awards de l'industrie musicale en France ?

Prix de la personnalité musicale de l'année du Syndicat de la critique

Le Prix de la personnalité musicale de l'année du Syndicat de la critique est remis chaque année par le Syndicat de la critique

  • 1982/1983 : Philippe Beaussant pour la renaissance de la musique baroque et la préparation de l'année Rameau

  • 1983/1984 : Pier Luigi Pizzi pour ses mises en scène et décors de Hippolyte et Aricieau Festival d'Aix-en-Provence, Ariodante à Nancy, La Khovanchtchina au Châtelet et les décors de Boulevard Solitude à Nancy

  • 1984/1985 : William Christie, chef d'orchestre

  • 1985/1986 : Marek Janowski, chef d'orchestre, pour la Tétralogie de Wagner et son action à la tête de l'Orchestre philharmonique de Radio France

  • 1986/1987 : Jean-Albert Cartier pour sa programmation et l'ensemble de son activité à la tête du Théâtre musical de Paris

  • 1987/1988 : Scott Ross, claveciniste, notamment pour son intégrale Scarlatti, (disques Erato)

  • 1988/1989 : José van Dam, baryton, pour Guillaume Tell à Paris et Nice, Cosi fan tutte au Festival d'Aix et le film Le Maître de musique

  • 1989/1990 : Philippe Herreweghe pour son action à La Chapelle Royale, au Festival de Saintes et à l'Ensemble vocal européen

  • 1990/1991 : Myung-Whun Chung, chef d'orchestre de l'Opéra de Paris

  • 1991/1992 : Kent Nagano, chef et directeur musical de l'Opéra de Lyon

  • 1992/1993 : Louis Erlo et Jean-Pierre Brossmann pour le rayonnement de l'Opéra de Lyon, après vingt ans d'"Opéra nouveau"

  • 1993/1994 : Roberto Alagna, ténor

  • 1994/1995 : Jean-Philippe Lafont, baryton, pour ses récentes prises de rôle

  • 1995/1996 : Le Centre de musique baroque de Versailles dirigé par Vincent Berthier de Lioncourt, pour son action et la construction de son orgue à la Chapelle royale

  • 1996/1997 : François Le Roux pour ses rôles dans Verlaine PaulLe Prince de Hombourg et Les Liaisons dangereuses

  • 1997/1998 : L'Ensemble Accentus et son chef Laurence Equilbey

  • 1998/1999 : René Jacobs, chanteur et chef d'orchestre, pour les représentations de L'OrfeoLa Calisto de Cavalli et son enregistrement de Cosi fan tutte

  • 1999/2000 : Henri Maier pour son action à la tête de l'Opéra de Montpellier

  • 2000/2001 : Brigitte Marger pour la mise en place et la programmation de la Cité de la musique

  • 2001/2002 : Jacques Mercier, chef d'orchestre, pour son travail de vingt ans à la tête de l'Orchestre dÎle-de-France

  • 2002/2003 : Pierre-Laurent Aimard, pianiste

  • 2003/2004 : John Eliot Gardiner, chef d'orchestre britannique, pour son action en faveur de la musique française

  • 2004/2005 : Jean-Pierre Brossmann, directeur du Théâtre du Châtelet

  • 2005/2006 : Michel Portal, clarinettiste

  • 2006/2007 : Aldo Ciccolini, pianiste, pour ses concerts au Festival de Montpellier et avec l'Ensemble orchestral de Paris au Théâtre des Champs-Élysées

  • 2007/2008 : Seiji Ozawa, chef d'orchestre

  • 2008/2009 : Roger Muraro, pianiste

  • 2010/2011 : Louis Langrée, chef d'orchestre

  • 2011/2012 : Bertrand Chamayou, pianiste

  • 2012/2013 : Barbara Hannigan, artiste lyrique

  • 2016/2017 : Patrice Martinet, directeur de l'Athénée Louis Jouvet

  • 2017/2018 : Stéphane Degout, artiste lyrique

Prix Deezer Adami

Le prix Deezer Adami révèle chaque année au public trois artistes de la nouvelle scène française

Afin de suivre et s’impliquer dans l’évolution des modes de diffusion et de commercialisation de la musique, l’Adami et Deezer créent en 2010 ce Prix qui ambitionne de révéler les talents musicaux de demain.

Le prix récompense des artistes ayant une expérience de la scène et un encadrement professionnel, à savoir au moins un tourneur, un manager, un label ou un éditeur.

Le prix Deezer Adami évolue en 2014, désormais attribué par 3 jurys distincts : des professionnels de la musique (Prix des Pros), des personnalités de tous horizons (Prix des VIP) et le public (Prix du Public).


Comment participer ?

  • Les candidats s'inscrivent en ligne sur le site prixdeezeradami.com

  • Dix artistes sont présélectionnés par l’Adami et Deezer

  • Le public vote via une plateforme dédiée accessible sur Deezer et les jurys délibèrent entre eux à Paris

  • Les 3 lauréats remportent chacun une dotation 10 000 € d’aide de l’Adami pour développer leur projet musical (financée grâce à la copie privée), une Deezer Session (vidéo live enregistrée dans les locaux de Deezer et promue sur le site de streaming) ainsi qu'un concert au Casino de Paris, à l’occasion de la cérémonie de remise des prix.


Prix Django-Reinhardt

Le prix Django-Reinhardt (en hommage à Django Reinhardt) est une récompense musicale décernée chaque année depuis 1955 par l'Académie du jazz à un musicien de jazz français


Prix du disque français

Le p