• Christel Engström

Qu'est-ce que le plagiat d'une chanson ?

Mis à jour : juil. 1

Qu'est-ce que le plagiat et comment l'éviter ? Quels sont les types de plagiat ? Comment savoir si on a fait du plagiat ? Quand parle-t-on de plagiat ? Comment éviter de plagier un titre ? À quoi faut-il faire attention pour ne pas plagier ? Que prend-t-on en compte pour définir les paramètres du plagiat ? Toutes ses questions qui taraudent la tête des auteurs compositeurs qui veulent à tout prix éviter cette situation ... On vous dit tout sur l'univers du plagiat ...





Plagiat ou inspiration ?

Dans le monde de la musique, il est commun de reconnaitre des mélodies, de trouver un air de ressemblance entre deux morceaux. Là où se trouvent beaucoup d’artistes innovants, se trouvent aussi quelques maladroits manquant d’inspiration. C’est là qu’est tout le concept de plagiat. Mais il est important de savoir ce qu’est réellement le plagiat, quelles sont les limites entre copie délibérée et simple inspiration ?

Qu’est-ce que le plagiat ?

Tout d’abord rappelons ce qu’est le plagiat. « Le plagiat est une faute d'ordre moral, civil ou commercial, qui peut être sanctionnée au pénal, elle consiste à copier un auteur ou accaparer l'œuvre d'un créateur dans le domaine des arts sans le citer ou le dire, ainsi qu'à fortement s'inspirer d'un modèle que l'on omet, délibérément ou par négligence, de désigner. »

Les experts du plagiat

Il n’y a pas de règles précise concernant le plagiat. Ni un quota du nombre de notes qui doivent être identiques entre les deux morceaux pour confirmer que s’en est un. C’est pour cela qu’il est difficile de les identifier et que la plupart des plaintes n’aboutissent pas. De plus, les juges ne sont généralement pas des experts en musique, ce ne sont alors pas les mieux placés pour déterminer s’il y a plagiat ou non. Ce rôle est donc attribué à des experts, des musicologues, qui vont éclairer les juges et évaluer les ressemblances avec le titre accusé. Ils décortiquent les mélodies, les tonalités, les notes. Un logiciel leur permet de déterminer un pourcentage de ressemblance entre deux morceaux. Si le taux dépasse les 15%, cela suffit pour reconnaître et déclarer le plagiat.




Auto-plagiat

L’auto-plagiat c’est une sorte de recyclage de ses propres œuvres. Pourquoi faire ça ? Lorsque qu’une chanson paraît trop tôt, que personne ne l’a calculée parce que ce n’était pas le bon timing ou tout simplement parce qu’elle n’a pas eu le succès escompté, certains artistes optent pour le recyclage. Ce n’est pas illégal puisqu’il s’agit de sa propre création, mais cela risque d’être mal accueilli par le public qui aura une sensation de déjà-vu. Il est même plus prudent de tout simplement notifier qu’il s’agit de votre propre chanson remasterisée.

Le plagiat inconscient

Deux morceaux peuvent se ressembler pour cause d’une inspiration antérieure similaire. En effet, si les deux artistes étaient fans du même groupe de rock étant enfants, il y a de fortes chances pour que leurs musiques se ressemblent.

Plagiat de facilité de composition

Ce n’est pas parce que notre génération se trouve en manque d’inspiration que nous entendons des accusations de plagiat à tout bout de champ. De nos jours, et malheureusement, la musique se consomme. Le public se lasse vite, donc plus les artistes sortent de titres, mieux c’est. Pour en produire le plus possible, les morceaux se simplifient ; quelques accords, une ligne de basse, un instrument rigolo et des paroles accrocheuses, voilà le secret des tubes de l’été. Ces chansons deviennent alors plus vulnérables au plagiat à cause de leur forte ressemblance entre elles. C’est le mauvais côté des titres standards qui « marchent ».




Plagiat du texte

En musique, il est peu courant car facilement identifiable. En général personne ne s’y risque. Sauf s’il l’artiste est cité dans la chanson, auquel cas il ne s’agirait plus de plagiat. Cependant, si le texte de base était dans une autre langue, une traduction dont quelques mots sont modifiés passe beaucoup plus inaperçue. Mais il existe de nombreux logiciels identifiants le pourcentage de plagiat dans un texte, même traduit, alors ne tentez pas l’expérience… Vous pouvez sans aucun soucis faire une reprise de votre chanson préférée en traduisant le texte dans une autre langue sans qu’il n’y ait aucun risque de plainte. Mais pour cela il faut citer l’artiste. Peut-être que votre reprise deviendra plus connue que l’original ! Qui sait ?

Le plagiat de samples

Ce qu’on appelle « sample » sont des échantillons de musique modifiés et introduits dans un autre titre. Par exemple, dans le style électro, les DJs aiment utiliser des « voix pitchées ». Ces voix sont enregistrées puis modifiées et coupées pour devenir un tout nouvel instrument avec un son inédit. Si les voix utilisées pour créer ces voix pitchées proviennent d’un morceau déjà produit par un autre artiste, cela peut devenir un motif de plainte pour plagiat.

Après avoir défini toutes ces sortes de plagiat, pur, inconscient, samples, texte, facilité de composition, on comprend mieux la difficulté de la tâche qui est confiée aux musicologues. La prochaine fois que vous crierez au plagiat, il faudra d’abord essayer de comprendre de quel type de plagiat il s’agit et vous verrez que beaucoup de cas mériteraient qu’on leur attribue le bénéfice du doute.



sources : Wikipedia

#plagiat #plagier #mélodie #titre #chanson #copier #morceau #paroles #texte #auteur #compositeur

  • w-facebook
  • shape-vimeo-invert.png
  • Twitter Clean

NOS SERVICES

MAIS ENCORE

RECHERCHEZ

W82BWAZe.png
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône YouTube
  • Gris Twitter Icon
  • Gris SoundCloud Icône

Copyright © 2016 CMC Studio | Paris |  Studio d'enregistrement | Création Musicale & Communication |         | 

LOGO%20VZP_page-0001_edited.jpg
TransparentBlanc.png

31 rue Nungesser et Coli, 92310 Sevres |

  • Gris Icône Instagram
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône YouTube
  • Gris Twitter Icon
  • Gris SoundCloud Icône